musical-et-cie

musical-et-cie

A l'affiche


Roméo et Juliette

121675421_823173705094524_258813505486436318_o.jpg


ROMEO & JULIETTE

 

Du 4 novembre au 30 décembre, le théâtre «La croisée des chemins» accueillera (les jeudis à 19h en novembre et les mercredis et jeudis en décembre) la version de Roméo et Juliette produite par «Les Alchimistes» et mise en scène par Amal Nakkache.

 

Que ce soit en ballet, en opéra, au théâtre, en comédie musicale ou au cinéma on ne compte plus le nombre d’adaptations de cette célèbre tragédie de William Shakespeare (1564-1616). Cette dernière fut publiée pour la première fois en 1597 donc plutôt au début de la carrière de l’auteur. 

 

C’est un véritable challenge que de vouloir raconter à nouveau une des histoires les plus connues de toute notre planète : celle de la jeune Juliette Capulet et de son Roméo Montaigu dont l’amour est contrarié par la haine que se vouent leurs deux familles.

 

Pourtant c’est le défi que se sont lancé Clément Nowack, Colombe Leroy, Frédéric Guénard, Wilhem Frénée, Marion Gallet, Alexander Lee, Julie Léger, Pavlina Novotny et Amal Nakkache.
Cette dernière a opté pour une véritable épuration notamment au niveau des décors qui sont réduits au minimum.
Elle a aussi choisi de nous montrer l’intemporalité de cet ouvrage à travers des musiques et des costumes très actuels.
Un vrai « coup de poussière » mettant le texte et la dramaturgie en relief.
Pour ajouter à l’originalité de cette proposition le rôle de Tybalt a été attribué à une femme et le Frère Laurent a été remplacé par Soeur Laurence.

 

Nous n’en dévoilerons pas davantage mais sachez que c’est un spectacle qui réserve bien des surprises et que vous ne verrez peut-être plus tout à fait cet ouvrage de la même façon en sortant.

Réservation :  https://www.billetreduc.com/263595/evtbook.htm



Crédit photos: Maîna Salmon







27/10/2020


1/2 Thym en dessous seule en scène de Kristelle Wascowiski

122208205_697288277860765_5658691682527743417_n.jpg

1/2 THYM EN DESSOUS

 

Dans la vie « il y a ceux qui prennent l’autoroute » mais le parcours de Kristelle ne ressemble pas vraiment à un conte de fées.  
En fait, rien ne correspond à ce qu’elle avait imaginé lorsqu’elle a quitté sa campagne pour aller vivre son rêve à la capitale.
Les cafards (pour ne pas dire le cafard...) et les pigeons ont remplacé les petits oiseaux dans un tout « petit nid idéal pour abriter vos doutes »...

 

Heureusement elle a le livre (sur les grands classiques de Broadway) que Tante Elise lui a offert qui lui permet de voir la vie en rose, de s’accrocher car «derrière les nuages, le soleil n’est pas loin».
Preuve en est : elle a pu faire les deux représentations de «1/2 thym en dessous» les 25 et 29 septembre derniers.

 

Des cours de danse aux cours de théâtre en passant par les castings ; de producteurs en compositeurs en passant par un spécialiste de la voix(e) ; de désillusions en espoirs ; Kristelle se raconte avec humour, poésie, auto-dérision et sans compter.
Ce spectacle est le fruit de «2 ans de gestation et de 6 mois de répétitions».
Il a poussé et devrait continuer de grandir car, à l’image de Tante Elise («sur qui on dit n’importe quoi!»), Kristelle cultive son jardin.
Elle a un univers bien à elle plein de douceur, de tendresse et de magie et elle nous y reçoit pendant 1h30.

 

Elle a écrit le livret, adapté les paroles de toutes les chansons en français .
Elle a fait sa propre mise en scène supervisé par Grégory Gerreboo.
Il s’agit donc vraiment de sa «maison intérieure, celle où on se sent bien, aimé et libre d’être soit».
Elle encourage d’ailleurs chacun d’entre nous à trouver la sienne estimant qu’il n’y aurait « plus de guerres si les gens choisissaient d’être qui ils sont».
Son GPS intérieur, c’est la joie et c’est un bien bel exemple !!!



  

****************

Supervision mise en scène: Grégory Gerreboo

Coaching vocal et interprétation: Prisca Demarez

Costumes et accessoires: Zoé Imbert

Chorégraphies: Amélie Foubert

Orchestrations mashups: Antoine Delprat

Voix off: Anne-Laure Triebel, Claire Couture, Marlène Schaff, Gaël Marchand


23/10/2020


Les rencontres du petit chaperon rouge au théâtre Clavel

 


A6089358-F63A-455F-87F1-605A3A546D4A.jpeg


LES RENCONTRES DU PETIT CHAPERON ROUGE

 

Les vacances scolaires de la Toussaint arrivent et vous ne savez pas comment occuper vos p’tits loups ? « Musical & Cie » a LA solution !!!

Rendez-vous au Théâtre Clavel (à 14h30 les lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi ou à 15h le samedi) pour suivre «Les rencontres du petit Chaperon rouge».

 

Ensuite, prenez une pincée de «Boucle d’or», un soupçon de «Blanche Neige», une cuillérée de «La belle au bois dormant».
Ajoutez une dose de Chat Botté et de Petit Poucet. Secouez le mélange avec des musiques originales, des chansons entrainantes, beaucoup d’humour et vous obtiendrez une comédie musicale jeune publique (ou «un détournement musical de contes») dans laquelle les parents ne s’ennuient pas une seconde.

C’est très dynamique, tout le monde rit de bon chœur et par les temps qui courent ça fait un bien fou !!!

 

En scène, Charlotte Jouanneteau et Gilles Sallé incarnent chacun plusieurs personnages avec une indéniable fluidité et beaucoup d’aisance.

Du loup à Charmant en passant par le Chaperon ou le petit cochon ils nous emportent avec eux dans leur course folle. Qui arrivera en premier?

Le loup arrivera t’il a manger le petit chaperon rouge ?

Pour le savoir, vous savez maintenant où et quand y aller !

 

Si tout cela ne suffisait pas à vous convaincre, sachez que Gilles Sallé (qui en plus de jouer a écrit les paroles et composé les musiques) et Marie Courtel à qui on doit le livret étaient jusqu’à très récemment Professeurs des Ecoles.
Le spectacle est donc particulièrement bien adapté que ce soit en terme de rythme, de contenu ou de vocabulaire et il a d’ailleurs déjà conquis de nombreux établissements scolaires.

 

Au final, le loup et le petit chaperon rouge apprennent chacun de l’autre.

Cette production offre donc un «parcours initiatique» qui nous rappelle que ce n’est pas forcément le but qui importe mais le voyage.

 

Et si jamais vous partez pendant les vacances, vous pourrez toujours vous rattrapper après parce que le spectacle continue les mercredi et samedi jusqu'à la fin du mois de novembre.

 

reservation ➡️  https://www.billetreduc.com/266884/evt.htm

 

 

Crédit photos : Maïna Salmon

 

 

 


20/10/2020


LEGRAND ECRAN CONCERT SYMPHONIQUE

121596167_2080284122095455_5916665595448829500_n.jpg

LES FOLIES ECLATEES

 

Cette fin de semaine était placée sous le signe de Michel Legrand pour Musical & Cie.
Lors du Festival « Folies d’O » 2020 à Montpellier (festival d’opérettes, d’opéras comique et de comédies musicales qui se déroule normalement chaque été mais décalé pour les raisons que nous connaissons tous), deux spectacles lui étaient dédiés : « Les folies éclatées de Michel Legrand».

 

Tout d’abord, samedi, l’Opéra Berlioz présentait « Legrand Ecran »
Pour l’occasion l’orchestre symphonique d’Avignon Provence (dirigé par Jérôme Pillement qui a travaillé avec Michel Legrand lors de sa dernière création : « Dreyfus» jouée à l’opéra de Nice ) s’unissait avec le «Quintet Michel Legrand» pour interpréter les principaux morceaux ayant permis à Michel Legrand de se faire aussi connaître dans le monde du jazz et de faire sa réputation aux Etats-Unis mais aussi de nombreux titres issus des chefs d’œuvres qu’il nous a laissé avec son éternel complice Jacques Demy comme « Peau d’âne» ou « Les Demoiselles de Rochefort »

Ce Quintet était composé d’Hervé Sellin au piano, Claude Egea à la trompette, Denis Leloup au trombone, François Laizeau à la batterie et Pierre Boussaguet à la contrebasse, qui ont longtemps travaillé avec le Maestro.
Ensemble ils accompagnaient huit danseurs du Ballet de l’Opéra Grand Avignon mais également trois solistes bien connus du monde la comédie musicale : Jasmine Roy, Marie Oppert et Vincent Heden.

C’est à Avignon que ce prestigieux spectacle, sur fond d’images extraites des films cultes, a terminé le week-end. En effet il était accueilli aujourd’hui dimanche, à l’Opéra "Confluence" d’Avignon.

 

A l’image du compositeur, les musiques de Michel Legrand étaient donc un peu partout et sous différentes formes à la fois en ce weekend ensoleillé.


Direction musicale – Jérôme Pillement
Pianiste et arrangeur – Patrice Peyrieras
Avec l’ Orchestre régional Avignon Provence
Chorégraphe – Patrice Barthes  
Assistante Chorégraphe – Audrey Anselmi

Solistes
 
Jasmine Roy
Marie Oppert
Vincent Heden

Trompettiste – Nicolas Gardel
Trombonne – Denis Leloup
Batterie -François Laizeau
Contrebasse – Pierre Boussaguet

PRODUCTION

Nouvelle production Folies Lyriques

Crédit Photos: Maïna Salmon





18/10/2020


Prisca Demarez dans vraiE au Théâtre de l'Archipel

121168889_3293980090715860_4577709625849255015_o.jpg

VRAIe!

 

Après plusieurs mois de fermeture l’Archipel ouvre enfin de nouveau ses portes avec «VRAIe!» le spectacle de et avec Prisca Demarez.
C’est la première production que ce théâtre accueille depuis le confinement du 15 mars dernier.
Pour rien au monde Musical & Cie n’aurait raté ça !!!

 

Après «Avenue Q» en 2012 et «Blanche neige» en 2013 à Bobino, Prisca a endosé le rôle mythique de Grizabella dans «Cats» au Mogador en 2016 (ce qui lui a valu de remporter le Trophée de l’artiste féminine de la comédie musicale en 2017) avant d’incarner Nancy dans «Oliver Twist», ceci n’étant qu’une partie de son parcours déjà très riche dans le domaine du Musical où elle est largement plébisitée.
Coté théâtre, on a notamment pu la voir dans «Paprika» aux côtés de Victoria Abril.
Mais dernièrement c’est en tant que James Bond Girl au Grand Rex qu’elle nous a encore conquis dans «Bond symphonique».

 

Forte de toutes ces expériences et de bien d’autres encore, elle se lance aujourd’hui dans un seule en scène qui porte bien son nom («VRAIe!») puisqu’elle s’y livre tour à tour sexy, drôle, touchante, espiègle, directe, charmeuse ou délicate.
C’est sur des airs de Broadway et d’ailleurs, et pour notre plus grand plaisir qu’on la laisse « avoir 1000 visages sur scène ».

 

Elle nous retrace son parcours semé d’embûches, d’anecdotes savoureuses mais véridiques.

De la chambre de bonne à « La reine des neiges de Barbès » en passant par les clubs de jazz, elle nous montre qu’il faut s’accrocher jusqu’à ce que la magie opère et se répande comme dans « A star is borned ».

Pour se faire elle est accompagnée au piano par John Florencio et (même si « un breton, c’est no way ») d’Erwan Leguen au violoncelle.
Mais ça ne lui suffit pas. Elle, c’est Bradley Cooper qu’elle veut (surtout qu’on lui a prédit que l’homme de sa vie serait Américain).
C’est certain, il sera ce que René fut à Céline.

 

« Chacun vient décrocher sa lune » dit-elle et il ne fait aucun doute qu’elle se hisse chaque fois davantage vers les sommets.
Mais dépêchez-vous d’aller la voir CE SOIR car on se sait pas de quoi demain est fait en ce moment...

Il y a fort à parier que ce n’est que le début et c’est bien ce que laisse présager la standing ovation offerte à cette grande artiste lors de cette première représentation.

Si vous ne la voyez pas pour de vraiE, le jeudi ou le vendredi jusqu’au 30 octobre, elle lancera un « Oh No ! » et sera « déjà loin »

Réservations :  https://www.theatreonline.com/Spectacle/Prisca-Demarez-VRAIe-/71576

 

*****************

Un spectacle écrit par et avec Prisca Demarez
Mise en scène : Alain Degois (alias Papy) assisté de Sara Geran,

Piano : John Florencio,

Violoncelle : Erwan Le Guen,

Assistante mise en scène : Sarah Aublé,

Lumières : Arnaud Le Dû,

Chorégraphie : Emmanuelle Guélin,

Costumes : Eymeric Francois
Attachée de presse : Sandrine Donzel



16/10/2020


Demain commence içi au Théâtre Dejazet

                  ob_1abffe_demain-commence-ici-dejazet.png

DEMAIN COMMENCE ICI

 

Le lundi 14 septembre, nous avions rendez-vous au Théâtre Déjazet pour assister à une «version de travail allégée», un avant goût et en quelque sorte pour voir les coulisses d’une aventure «folle et ambitieuse» qui se présente comme «la plus petite des grosses prods de cette rentrée».

 

L’histoire s’articule autour du personnage de Pénélope interprétée par Marine André (formée notamment à la Royal Academy of Music à Londres elle s’est illustrée dans des opérettes et des comédies musicales mais elle est aussi l’auteure de «la fée Sidonie»).
Il s’agit d’une trentenaire dont la vie ne consiste qu’à travailler, rendre visite à sa grand-mère, voir sa mère et ses copines : Morgane et Éléonore (alias Léo).
Le rôle de Mémé sera joué en alternance par Marina Florence («Une femme d’honneur», «plus belle la vie») et Marie Ruggeri («La révolution française», «Les Misérables»).
Agée de 84 ans elle refuse dans un premier temps d’aller en maison de retraite.
Elle finira par se laisser convaincre grâce à une publicité aux allures de grande messe donnant lieu à un des numéros qui nous a été présenté lors du showcase de lundi.
Dans le tableau en question on remarque surtout Eva Gentili («La boule rouge», «La petite fille aux allumettes» ) qui se glisse dans le rôle de Morgane «avocate engagée, célibataire assumée» amie de Pénélope.

C’est Roxanne Michelet (professeur d’improvisation à L'AICOM )  qui incarne l’autre copine de Pénélope : Eléonore, la journaliste plutôt «fleur bleue».

 

Quand à la mère de Pénélope, Louise, elle a maintenant la soixantaine et vient de publier un un roman qui cartonne.
C’est Lison Pinet (connue notamment pour le rôle d’Isabelle Alliot dans «Plus belle la vie») qui donne vie à ce personnage.

 

Mais revenons à Mémé !
Avant de fuir la résidence senior durant la dernière scène de l’acte 1 (que nous avons aussi vue en avant-première), elle a eu le temps de se faire quelques amis : Blanche (un personnage drôle et attendrissant atteinte de la maladie d’Alzheimer interprété par Annie Vogel), Suzanne (qui a perdu l’ouïe ce qui ne manquera pas de donner lieu à de drôles de situations, sous les trais d’Eléonore Baron), Simone (comédienne déchue préférant les jeunots jouée par Sonia Morgavi, Directrice de la section chant de l’AICOM et prochainement à l’affiche dans «Qui a peur de Marie Curie» puis «Phi-Phi») et Marcel.
Ce dernier est LE rôle masculin confié à Gino Totaro (qui a notamment partagé l’affiche avec Marthe Mercadier, Olivier Lejeune et Jean-Pierre Castaldi dans «Vacances de rêve»).
Il s’agit d’un homme de 70 ans qui a rejoint la maison de retraite parce que, convaincu qu’il n’y a rien «de mieux qu’un petit coup de vieux», il y voit l’occasion de faire de nouvelles conquêtes notamment celle de Simone. Y parviendra t’il ?

 

Quoi qu’il en soit, vous l’aurez compris, c’est un projet intergénérationnel et résolument féminin que mènent Emilie Coutemanche (livret, paroles, mélodie et mise en scène) et Vincent Pépin (arrangements, composition et direction musicale).
Entre les équipes techniques, la production et les artistes ce sont 60 personnes qui travaillent sur ce spectacle dans le but de «créer du lien, de faire du beau et de redonner espoir».

Rendez-vous donc au théâtre Déjazet à partir du 15 octobre du mardi au samedi à 20h.

Et ce n’est que le début puisqu’ils annoncent déjà qu’il s’agit du premier opus d’une trilogie !

Réservation =  https://www.billetreduc.com/265449/evt.htm




13/10/2020


Amant à mi temps au Théâtre Edgar

0x1200x26714-or.jpg


AMANTS A MI-TEMPS

 

En ce moment et jusqu’au 3 janvier 2021, le Théâtre Edgar accueille «Amants à mi-temps» une pièce de Léo Pasani (qui s’en est visiblement donné à «coeur joie» au niveau de l’écriture) et mise en scène avec précision et panache par Jérôme Paquatte .

 

Musical &Cie était dans la salle le vendredi 25 septembre.
Les trois rôles de ce vaudeville,digne d’un bon Feydeau, sont joués en alternance. Mais sur scène ce jour là, c'est Marine Griset, Bertrand Skol et Loïc Trehin que nous avons pu admirer.

 

Elle, c’est une femme très organisée notamment pour recevoir ses amants (et ce depuis trois ans...).

Délaissée par son mari elle décide d’en prendre un, puis deux !!!

Elle voit le premier du lundi au mercredi à 15 h et l’autre du mercredi au vendredi 15 h.

Ils se passent donc le relais, d’où le titre de la pièce, en changeant complètement de style, de tenues et de décors, elle devient la femme que chacun d’eux désire.

 

Le premier sur la liste, Vincent, est marié, il a deux enfants et vend des fruits et des lègumes.

Il est plutôt bourru et très demandeur sexuellement parlant.

L’autre, Christian, est Maître de conférence, agrégé en philosophie et il parle plus de son chien Cookie que de sa femme.
Il aime la poésie, la douceur, le romantisme mais «pour la chose» ce n’est pas vraiment ça.

 

Tout les oppose donc et ils ne valent «pas mieux l’un que l’autre», mais ils se retrouvent sur un point : «L’épouse unique, c’est le drâme de l’homme moderne» !!!

Evidemment ce qui devait arriver arriva...Alors comment chacun réagit-il en apprenant l’existence de l’autre ?

 

Vous l’aurez compris, tout tourne autour de l’infidélité et de l’indépendance des femmes.

Bien entendu ça crie, les portes claquent de surprises en rebondissements à un rythme effréné et on s’amuse énormément.

Ce n’est pas un hasard si cette pièce connaît un vif succès depuis sa création en février 2015 à l’Alambic Comédie puis dans toute la France. Nous avons sans doute plus besoin que jamais de rire alors nous ne serions que trop vous recommander cette oeuvre pleine d’humour et de dérision.

Auteur : Leo PASANI

Metteur en scène : Jérôme PAQUATTE

Distribution : Jean-Marie LHOMME (ou Loïc TREHIN), MARINE GRISET (ou Mathilde BERNARD ou Laura Marin) et Bertrand SKOL ( ou Olivier HARDOUIN)

Du 11 Sep 2020
Au 03 Jan 2021

 

Réservations par téléphone :
01 42 79 97 97


 

 

 

 




12/10/2020


"Entre eux deux"

1.jpg

ENTRE EUX DEUX

 

Parfois les tous petits théâtres parisiens méconnus nous offrent de très belles surprises.
Nous avons découvert, au théâtre de l’île Saint-Louis, «Entre eux deux» une de ces petites pépites.
Il s’agit d’un texte profond, puissant de Catherine Verlaguet ayant remporté le prix Godot ainsi que le prix à la page et qui raconte le destin de deux adolescents (une jeune femme et un jeune homme) une nuit dans une chambre d’hopital.

 

Elle, n’existe qu’à travers la parole et c’est un vrai moulin mais elle a tout de même un secret bien gardé.
C’est Noëlle Malacchina qui prend ce rôle à bras le corps.
Formée à l’atelier du Lucernaire elle a notamment joué dans «Léonie est en avance» de George Feydeau, «Les femmes savantes», «Les fiancés de Loches», «Juste la fin du monde» ou encore la version revisité de «Macbeth» donnée au Théatre Galabru l’année dernière et que nous vous avions présentée.
Noëlle est grande et fait très femme mais elle relève le challenge d’être parfaitement crédible lorsqu’elle arrive sur scène pour jouer une gamine de 15 ans.

 

Lui au contraire ne parle pas. Il ne pense qu’en «brouhaha» et dans sa tête il y a comme plusieurs voix qui parlent en même temps.
Le fait qu’elle n’arrête pas de parler ça le «remplit» et pendant ce temps son «brouhaha» cesse.
Guillaume Chabaud se glisse dans ce personnage insaisissable, mystérieux de part son silence et tout aussi torturé qu’elle.
Il a lui aussi joué dans «Les fiancés de Loches» et «Juste la fin du monde» et ils avaient déjà formé un duo dans «Les plaisirs de rompre» à Avignon en 2018.

 

Sans vous en dévoiler davantage nous ne pouvons que vous encourager à aller découvrir ces deux comédiens qui incarnent ici deux êtres hors norme (mais «ça n’existe pas les gens normaux. C’est juste que certains font mieux semblant») dans une mise en scène sobre mais très efficace signée Isabelle Toris Duthillier.
Cette dernière œuvre depuis plus de 10 ans dans le domaine artistique et notamment grâce à ses pièces de théâtre, elle offre des chiens d’assistance à des personnes présentant un handicap intellectuel, moteur ou ayant des troubles autistiques, épileptiques.
Elle est donc sensible à toutes ces questions et l’univers de la psychose dans laquelle cette pièce nous entraîne n’est donc pas anodin.

 

Mais faîtes vite pour aller le découvrir car il ne restent que 3 dates : les 2 et 9 octobre à 21h et 11 octobre à 17h30

Crédit photos: Maina Salmon



28/09/2020


Report "Charlie et la chocolaterie"

120004739_2395888164038135_5978554095574184022_n.jpg

Encore un report pour le monde du spectacle.
La comédie musicale "Charlie et la chocolaterie" qui devait faire sa première représentation le 31 Octobre 2020, vient de reporter la date au 16 décembre 2020 au théâtre du gymnase.
Nous serons évidemment présents pour soutenir cette production qui nous affection particulièrement.

AFP / NEWS

"Le producteur Alexandre PIOT et le directeur du théâtre Jacques BERTIN, en accord avec TF1, RTL, 6TER, GULLI et LE PARISIEN, ont pris la décision de repousser la date de lancement de la Comédie musicale tant attendue « CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE «.
Initialement prévu le 31 Octobre, le spectacle sera présenté à partir du 16 Décembre au théâtre du Gymnase.
Cette décision s’est imposée dans le contexte actuel de l’épidémie, s’agissant d’un Show très ambitieux qui nécessite pour Philippe HERSEN et ses équipes artistiques une préparation plus longue que prévue."


21/09/2020


Noé, la force de vivre - le spectacle musical

119712786_2393594614267490_6637599734314528465_n.jpg



Le spectacle Noé, la force de vivre - le spectacle musical qui devait se produire le 28 novembre 2020 à l’Hippodrome de Longchamp vient d’annoncer le report de ses représentations d'un an. 

➡️ http://www.noe-spectacle.com/


18/09/2020